Le Club de tennis Fargy honore ses bâtisseurs

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les quatre terrains immortaliseront leurs noms

40 ans après sa fondation, le Club de tennis Fargy a profité des activités entourant le 375e anniversaire de la Seigneurie de Beauport pour rendre un hommage posthume à quatre de ses bâtisseurs fortement impliqués dans son développement pendant de nombreuses années. Les noms de Jean-Paul Gagnon, Lilianne Émond Beauchesne, Jacques «Coco» Pouliot et Gilles Guay identifieront désormais les quatre terrains en terre battue qui font l’orgueil des membres depuis 1969.

«Ça faisait plusieurs années que le conseil d’administration voulait procéder à cette reconnaissance des bâtisseurs du club et le fait que nous fêtions notre 40e anniversaire en même temps que les 375 ans de Beauport représentait une occasion idéale», a souligné le président du club depuis dix ans, Michel Tremblay.

Un des éléments importants des succès du club durant cette période, M. Tremblay a fait part au BEAUPORT EXPRESS que sans la passion, le dévouement et le bénévolat de ces quatre pionniers, le club n’existerait pas aujourd’hui.

Une grande famille

Joueur de tennis depuis son tout jeune âge, administrateur, président de 1982 à 1984 et toujours impliqué dans l’organisation, André Bouchard a mis à profit sa profession d’enseignant en histoire pour rappeler les traits de caractère et les actions posées par les quatre bâtisseurs honorés en cette journée spéciale. «Je n’ai pas connu beaucoup Jean-Paul Gagnon, mais je sais qu’il était issu d’une grande famille de joueurs de tennis avec sept de ses frères et qu’il a par la suite fondé le club pour en faire profiter ses quatre enfants et les jeunes du quartier Fargy. Son oeuvre est encore palpable aujourd’hui, car il n’est pas rare de voir des jeunes sur nos terrains où leur père, leur grand-père, leur tante ou leur oncle avait déjà joué. Par exemple, ma tante Lilianne Émond Beauchesne a fait longtemps partie du conseil d’administration et s’est occupée des réservations à partir de chez elle. Une des meilleures raquettes à Québec pendant de nombreuses années, Jacques «Coco» Pouliot a participé au contrôle des finances du club comme trésorier tout en s’avérant un modèle pour la relève avec la beauté et l’efficacité de son style de jeu. Président de 1976 à 1982, Gilles Guay a pour sa part permis au club de conserver sa notoriété après le départ de M. Gagnon et fait en sorte que la surface des terrains demeure en terre battue». Comme le club a toujours misé sur un grand esprit de famille, les festivités se sont déroulées en présence de plusieurs membres du club, proches des bâtisseurs honorés, partenaires et représentants de l’Arrondissement de Beauport, dont le président André Letendre, lui-même un ancien joueur de tennis.

Lieux géographiques: Arrondissement de Beauport, Quartier Fargy, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires