Le Défi des Jeunes Marins: 15 Québécois appelés par la mer

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

(Par Marie-Hélène Ratel) Une équipe de la région de Québec a participé au Défi International des Jeunes Marins du dernièrement à Dunkerque en France. Cette compétition amicale se déroule tous les ans dans une ville côtière de la France. Les 15 coéquipiers de Québec formaient ainsi la seule équipe en provenance du Canada et en ont affronté 13 autres qui provenaient majoritairement de France et de Belgique.

Ce défi est avant tout une rencontre amicale entre divers clubs de yole du globe. L’équipe de Québec a bien performé selon les entraîneurs, démontrant un très bon esprit d’équipe tout au long des quatre jours.

«Il y avait beaucoup de nouveaux participants avec peu d’expérience cette année et on a malgré tout bien performé. Je suis très satisfait de l’équipe. Nous étions un des seuls équipages dont la moitié était constitué de femmes», déclare fièrement un des deux entraîneurs, Louis-Simon Falardeau. Pour permettre à chaque coéquipier de s’approprier le bateau, les entraîneurs tenaient à ce que chacun joue le rôle de capitaine à tour de rôle. Le travail d’équipe était leur priorité pour assurer ainsi une bonne communication tout au long des épreuves.

Cette expérience leur a aussi permis d’apprendre à naviguer sur la mer du Nord. En effet, la température n’était pas de leur côté lors des épreuves. Les membres de l’équipage ont dû affronter beaucoup de vagues, de vents et de pluie. Une des participantes, Maie-Ève Muller qui était la capitaine lors de la première épreuve, explique que la température a été leur plus grand défi. «À la fin, il était temps que ça se termine. Il faisait froid et nous étions toujours humides. À un moment nous avons même dû prendre la décision difficile d’évacuer le bateau et de ne pas participer à une épreuve car nous avions cinq cas de mal de mer forts dans l’équipage.» Cette décision bien discutée avant l’épreuve, a été prise par respect pour chaque membre mais a aussi joué un rôle sur le classement final de l’équipe. Celle-ci s’est donc classée en cinquième position alors qu’elle avait remportée cinq épreuves sur neuf.

Bien que la rencontre se veut avant tout amicale, ces quatre jours d’épreuves intenses permettent aux équipes de se classer pour l’Atlantic challenge. Cette compétition de yole de plus grande envergure se déroule tous les deux ans et réunit une douzaine d’équipes d’à travers le monde. Tel était un des buts principaux de l’équipe lors du Défi International des Jeunes Marins, comme l’affirme la deuxième entraîneuse de l’équipe, Amélie Larouche: «Nous, on le prend plus au sérieux, on ne se déplace pas pour rien! Un des buts principaux était de se classer pour l’Atlantic challenge.» L’équipe apprendra vers la fin de l’automne si elle est sélectionnée pour le prochain Atlantic challenge qui aura lieu en juillet 2012, en Irlande.

Pour l’instant, le Yacht-Club de Québec profite de l’été pour organiser des sorties publiques gratuites les mardis soirs et les samedis, et ainsi découvrir un nouveau potentiel pour les futures compétitions. Aucune expérience de voile n’est demandée. Deux yoles amarrées partent de la marina de Sainte-Foy et les participants apprennent à naviguer sur le fleuve.

Pour en savoir plus sur les sorties publiques du Yacht-Club de Québec : www.defijeunesmarins.com

Organisations: Défi International des Jeunes Marins, Yacht-Club de Québec

Lieux géographiques: Québec, Irlande, Marina de Sainte-Foy

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires