Le 2190 avenue Larue renaît de ses cendres


Publié le 18 mai 2017

Le bâtiment accueille actuellement une succursale SAQ.

©(Photo TC Media - Marie-Pascale Fortier)

ÉCONOMIE. Le bâtiment situé au 2190 avenue Larue, qui abrite notamment une succursale SAQ, sera rénové et accueillera de plus une épicerie fine. Un incendie d'origine électrique y avait causé 300 000$ en dommage, le 20 novembre dernier.

Le bâtiment, d'une superficie locative de 9 000 pieds carrés, sera renommé «Le QG Beauport» et accueillera une épicerie fine appelée District Gourmet, la deuxième succursale au Québec, après celle de Repentigny.

L'extérieur du bâtiment sera complètement rénové et modernisé.
(Photo gracieuseté)

Le 2190 avenue Larue a été acheté par Capwood, une société québécoise de conseils et de gestion immobilière dont le siège social se situe à Montréal. Des rénovations importantes sont prévues par l'acquéreur, dont le réaménagement complet de l'extérieur et de la façade du bâtiment, qui sera modernisée. Une partie des rénovations a déjà été effectuée à l'intérieur à la suite de l'incendie, mais le tout «sera à revoir», affirme Alexis Nantel, directeur des communications et du marketing chez Capwood. «C'est une question de nettoyage et de réparations mineures», ajoute-t-il.

Ce sont des repas du chef Nicolas Moreau qui seront implantés dans les cuisines des QG, qui offriront des repas prêts-à-manger. Des chefs locaux vont s'occuper de travailler les produits du terroir tout en respectant les lignes directrices de Nicolas Moreau. «Le projet est vraiment orienté vers les producteurs locaux et les produits du terroir», assure M. Nantel.

Le projet comporte également une plateforme web, «leQGenligne.com», sur laquelle on pourra voir les chefs à l'œuvre, en direct. Les gens vont également pouvoir commander en ligne et passer chercher leur commande en magasin, au service à l'auto ou la faire livrer à domicile.

Normalement, la livraison du QG Beauport est attendue pour l'automne. Un autre projet du genre, d'une superficie de 30 000 pieds carrés, verra également le jour à Sainte-Foy dans quelques mois.

Boutique champêtre Les Coquetteries de Julie

La boutique champêtre Les Coquetteries de Julie a perdu la totalité de son inventaire dans l'incendie du 20 novembre dernier. Ils offrent de la décoration champêtre, de la peinture décorative et des reproductions antiques.

Photo souvenir de la boutique champêtre Les Coquetteries de Julie avant l'incendie.
(Photo gracieuseté – Les Coquetteries de Julie)

Depuis l'incendie, ils vendent leurs produits via leur page Facebook et travaillent à se refaire un inventaire. «Oui, on espérait retourner là, mais on n'avait pas de bail en tant que tel», explique Julie Simard qui s'occupe de l'entreprise avec son conjoint, Frédéric Riou. La pancarte est toujours en place devant le bâtiment, mais la boutique champêtre Les Coquetteries de Julie n'est plus locataire de l'endroit depuis l'incendie. «On fait tout ce qu'on peut pour rouvrir une boutique. Heureusement, nos clients nous attendent», se réjouit-elle. «On demeure ouverts à ces artisans-là s'ils veulent s'implanter chez nous», a d'ailleurs mentionné le directeur des communications et du marketing de Capwood.