Sections

Dix choses que vous ne savez pas sur Marie-France Trudel


Publié le 28 septembre 2017

Cambert est un quartier très cher à Marie-France Trudel, candidate dans le district Sainte-Thérèse-de-Lisieux.

©(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

ÉLECTIONS. Le Beauport Express vous présente la candidate d'Équipe Labeaume dans le district Sainte-Thérèse-de-Lisieux, actuellement présidente du conseil d'arrondissement de Beauport.

1. Elle est impliquée dans le district depuis 20 ans

La vente de garage Cambert, qui avait lieu au début du mois de septembre, marquait ses 20 ans d'implication dans son district. Elle a œuvré comme bénévole au Comité de loisirs Cambert comme présidente, puis ensuite à titre de conseillère municipale.

2. Son arrière-grand-père était maire

Mme Trudel a été très surprise quand elle a appris, il y a quelques années seulement, que son arrière-grand-père avait été maire d'une petite municipalité du Bas-Saint-Laurent. «Selon mes plus lointains souvenirs, on ne parlait jamais de politique à la maison sauf pendant le Bye Bye!», rigole-t-elle.

3. Elle a participé à un voyage humanitaire

Alors qu'elle était âgée de 14 ans, Mme Trudel a participé à un voyage humanitaire à Haïti organisé par son école secondaire. «À chaque endroit visité, j'ai pu constater la fierté des gens, leur bonheur de communiquer avec nous et de partager le peu qu'ils possédaient», raconte la conseillère sortante qui gardera ce voyage gravé dans sa mémoire à jamais.

4. Elle a aidé des fillettes en fugue

Alors qu'elle était âgée dans la vingtaine et qu'elle habitait dans le Vieux-Québec, deux fillettes en fugue ont sonné à sa porte un soir d'automne vers 21h30 pour lui demander l'hospitalité. «J'imaginais leurs parents morts d'inquiétude. J'ai alors donné deux choix aux fillettes: j'appelle la police ou l'une d'elles appelle ses parents pour qu'ils viennent les chercher. C'est l'option deux qu'elles ont choisie, mais c'est quand même la police qui est venue les chercher».

5. Elle a un dicton favori

«On peut faire sérieusement son travail sans se prendre au sérieux!»

6. Elle est pince-sans-rire

Marie-France Trudel aime bien faire des jeux de mots et jouer des tours. Elle vous donne un conseil: soyez sur vos gardes, particulièrement le 1er avril.

7. Elle aime l'Halloween

Mme Trudel estime que l'Halloween n'est pas une fête que pour les enfants. Elle en redevient même une à cette occasion. «J'ai un plaisir fou à me déguiser et à devenir méconnaissable pour participer aux activités du quartier. Je suis la preuve vivante que le ridicule ne tue pas.» D'ailleurs, la visite de la maison hantée de la Maison des jeunes Cambert est un incontournable pour elle.

8. Elle aime bricoler

Les travaux de rénovation ne lui font pas peur. Que ce soit pour changer un robinet de cuisine ou un luminaire, peindre ou poser du plancher flottant, elle est de la partie et n'a pas peur de se salir. «Il m'est déjà arrivé d'enlever la céramique de ma salle de bain pendant la journée et me rendre toute chic en talons hauts à l'activité d'un organisme en soirée», rigole-t-elle. «Personne ne pouvait se douter!»

9. Elle a un chat et un chien

Chez elle, chat et chien font bon ménage. Elle se plaît à regarder son chien de 55 livres jouer tout délicatement avec «son chat à lui». Son conseil pour un match parfait: emmener son animal de compagnie choisir le nouvel ami à quatre pattes.

10. Le plus beau compliment qu'on lui ait fait

Le plus beau compliment qu'on lui est fait est qu'elle est un être humain. D'ailleurs, pour les citoyens qui aimeraient la suivre, Mme Trudel fait ses premiers pas sur Facebook.