Sections

Premières-Seigneuries: des statistiques prometteuses quant à la réussite des élèves


Publié le 29 septembre 2017

La Commission scolaire des Premières-Seigneuries accueillait cette année 1 119 élèves de plus dans ses établissements.

©(Photo Deposit)

ÉCOLES. De nouvelles données sur la réussite des élèves de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries viennent d'être rendues publiques. On remarque notamment une augmentation du taux de diplomation de 6%, ainsi qu'une baisse du décrochage de 3%.

Toutefois, malgré ces données encourageantes, la compétence de l'écriture en français de cinquième secondaire est en baisse de 5%.

Toutes ces données serviront à construire le Plan d'engagement vers la réussite (PEVR), qui entrera en vigueur le 1er juillet 2018 «avec des mesures ciblées qui permettront de relever les défis que nous rencontrons présentement», rapporte Martine Chouinard, directrice du secrétariat général, des communications et du transport scolaire.

La méthode RAI

En 2012, la commission scolaire avait choisi d'adopter le modèle de réponse à l'intervention (RAI). Le RAI est un modèle d'intervention et d'organisation des services basé sur des recherches réalisées aux États-Unis.

«Le RAI en lecture est une pratique pédagogique orientée sur la prévention, le dépistage et la mise en place d'interventions dont l'efficacité est démontrée. Cela a fait ses preuves et les impacts positifs sur les résultats en français sont nombreux et importants», mentionne la directrice générale de la commission scolaire, Marie-Claude Asselin.

En effet, le taux de réussite en lecture a augmenté de 12% chez les élèves de quatrième année du primaire, et de 9% en deuxième secondaire.

D'autres stratégies ont été mises en place pour intensifier l'apprentissage de l'anglais et ont fait grimper le taux de réussite en interaction orale de 12% chez les élèves de deuxième secondaire.

Plus de chiffres

Écart entre les garçons et les filles

On constate par contre toujours un écart de 11% entre les garçons et les filles dans le taux de diplomation et un écart de 9% quant au décrochage scolaire.

Les maths vont bien

Le taux de réussite en mathématique de 4e secondaire est de 11% plus élevé que dans les autres commissions scolaires de la province. Celui des sciences de la même année est de 8% plus élevé que la moyenne provinciale.