Le co-working s’amène à Beauport

L’entreprise de services-conseils de communauté web Niviti


Publié le 31 août 2014
Les individus qui sont chez Niviti vont des programmeurs, aux graphistes et aux petites entreprises. 
(Photo TC Media – Ann Julie Larouche)

COMMUNAUTÉ WEB. Le concept de co-working (espace de travail partagé), déjà très populaire aux États-Unis, s’est amené en France et à Montréal il y a quelques années. À Beauport, c’est le tout premier espace de travail partagé que la spécialiste en communauté Web Kim Auclair, a fondé.

La bâtisse, appartenant à son père, lui sert de premier local, au sous-sol, pour accueillir des gens intéressés à louer un espace et avoir des conseils de mentorat. «C’est pour des entrepreneurs qui sont chez eux ou des travailleurs autonomes, qui veulent briser la solitude et venir dans un endroit qui leur permet de travailler avec d’autres personnes et avoir des conseils sur l’animation de communauté», soutient-elle.

«Quand quelqu’un est passionné par un sujet, il va finir par utiliser les médias sociaux de façon naturelle, ajoute-t-elle, sans connaître les techniques, mais il n’aura pas les réflexes, à savoir de garder une certaine cohérence dans ses propos pour que ça soit gagnant.»

Sourde depuis sa naissance, se présente-t-elle d’emblée, son but est d’utiliser la communication sur le web, pour travailler autrement, avec un public cible varié. «Je ne veux pas me fixer de clientèle fixe, soutient-elle. Je veux rejoindre un type de personne plutôt qu’un type de profil, des gens qui aiment apprendre de l’expérience des autres, qui s’intéressent au partage, aux individus.»

Pour une journée 25$, et un forfait s’accorde pour les membres réguliers, qui viennent avec des conseils sur les projets sur le web et le café gratuit.

Beauport Express, membre de Québec Hebdo