Sections

Des initiatives novatrices pour les victimes d'intimidation

Publié le 4 septembre 2017

Nadia Laliberté tenait à rendre de l'information gratuite et accessible sur l'intimidation.

©(Photo TC Media - Mona Lechasseur)

PRÉVENTION. Un nouveau site Web entièrement dédié à l’aide aux personnes victimes d’intimidation vient de voir le jour. Le site lerespectmutuel.ca propose une foule de conseils gratuits et de solutions concrètes pour aider les victimes à sortir de cet enfer. 

Par Mona Lechasseur

L’instigatrice de ce projet social, Nadia Laliberté, en a long à dire sur le sujet. Ayant elle-même souffert d’intimidation à l’école, elle veut activement contribuer à diminuer la souffrance des victimes. « Mon objectif avec ce site est de les aider à briser le cycle de l’intimidation », explique-t-elle. 

Des capsules Web sont présentées sous forme de bandes dessinées qui informent le public des actions concrètes que l'on peut faire pour aider les enfants à développer leur autonomie, leur estime et leur affirmation de soi, afin qu’ils soient en mesure de mieux gérer des situations d’intimidation. « Développer leur autonomie, c’est ma motivation profonde à faire tout ce travail, affirme Mme Laliberté. Je veux les aider à se faire respecter, et j’y mets tout mon cœur! »

Des initiatives qui portent fruit

La dame de Sainte-Foy a osé prendre des initiatives pour développer ce projet qui, elle l’avoue, a longtemps mijoté dans sa tête. Un jour, elle a décidé de passer à l’action en approchant des étudiants en informatique, des intervenants et des amis pour mettre en images tous les messages qu’elle voulait véhiculer aux enfants, aux parents et aux professionnels travaillant dans des écoles. Ses études universitaires en pédagogie et en éducation, de même que ses expériences personnelles avec l’intimidation, l’ont aidée à peaufiner les scénarios et les mises en situation.

En plus des capsules Web, le site compte une chanson douce sur l’amour et cinq ateliers animés par la professionnelle en travail social Marie-France Picard, dans lesquels une foule de conseils sont donnés aux victimes, notamment en ce qui a trait à la communication pacifique et à l’affirmation de soi.

Blessures profondes

Les effets de l’intimidation peuvent perdurer jusqu’à l’âge adulte, entraînant des difficultés sociales et une faible estime de soi. « Il est important que les victimes brisent le silence en se tournant vers des gens de confiance pour se soulager, pour se sentir écoutées et aimées », explique Mme Laliberté.

Le 17 septembre prochain, une rencontre de reconnaissance est prévue à l’église Saint-Charles-Garnier pour remercier tous les collaborateurs du projet. L’événement est ouvert au public. Dès janvier 2018, Mme Laliberté continuera de développer des vidéos avec des professionnels de la santé. À plus long terme, elle souhaite faire connaître son site à toute la Francophonie.