Karine Gagné reviendra au pays en attendant son procès


Publié le 15 mars 2017

Karine Gagné

©Photo gracieuseté - The Tribune

JUSTICE. Karine Gagné, cette Drummondvilloise d'origine accusée d'avoir commis une agression sexuelle sur un mineur aux Bahamas, pourra bientôt reprendre sa liberté en attendant son procès.

Pour ses proches, il s'agit d'une excellente nouvelle. «C'est moi qui ai avisé la famille de sa libération. Tout le monde a bien hâte de la revoir», affirme son père, Steve Gagné. Karine Gagné, qui est mère de trois enfants en bas âge, n'a pas vu ses filles depuis son arrestation au début du mois de janvier.

C'est moi qui ai avisé la famille de sa libération. Tout le monde a bien hâte de la revoir. Steve Gagné

La caution a été fixée à 5000 $ US, soit environ 6700 $. Aussitôt que ce montant sera payé, la jeune femme de 23 ans pourra revenir au pays en attendant son procès. «On va payer ça avec les fonds qu'on a amassés pour elle depuis deux mois. La seule chose, c'est qu'on n'a pas tous les détails : on ne sait pas exactement où faire parvenir l'argent ni à qui. Je devrais avoir plus de détails au cours des prochains jours», a précisé Steve Gagné. Il mentionne également qu'il s'attendait à un montant un peu plus élevé, donc cela reste tout de même une bonne nouvelle.

Rappelons qu'elle a plaidé non coupable lors de son dernier passage à la Cour suprême des Bahamas, le 3 mars dernier. 

Les faits se seraient déroulés dans une soirée à thématique casino, au bar du bateau de croisière Norwegian Sky. La victime présumée est un jeune homme de 15 ans. D'après les informations obtenues de la mère de Karine Gagné, Chantale Auclair, la relation aurait été consensuelle.