Sections

Primeur: Yanick Turcotte s’entend avec l’organisation des Islanders


Publié le 3 octobre 2017

Yanick Turcotte a surpris bien des gens au cours de sa carrière junior.

©(Photo TC Media – Charles Lalande)

HOCKEY. Invité au camp des recrues des Islanders de New York, Yanick Turcotte a transformé cette invitation en contrat en bonne et due forme. L'ancien attaquant des Remparts s’est entendu pour une durée de deux saisons avec les Sound Tigers de Bridgeport, le club-école des Islanders.

Pour la première année, il s’agit d’une entente à deux volets, de sorte qu’il pourrait évoluer au niveau inférieur, c’est-à-dire la ECHL. Quant à l’an deux, il est garanti de la passer à Bridgeport, dans la Ligue américaine (LAH).

«Depuis quelques jours, je voyais des gars se faire signer ou retranchés. Je savais que la décision s’en venait. J’ai tout fait en mon possible pour avoir un contrat, alors j’avais un bon feeling.»

Yanick Turcotte s'est démarqué au camp d'entraînement des Islanders.
(Photo - Islanders de New York)

Débarqué aux États-Unis il y a près d’un mois, Yanick Turcotte nageait dans l’incertitude, ne sachant pas quand et où son aventure allait se terminer. «Tu vois les semaines passer et tu as hâte d’être fixé, mais ça fait partie de la business. Je suis content et surpris de signer pour deux ans. L’été prochain, je vais m’entraîner en sachant où je vais jouer.»

Le #17 continue de surprendre

Après le camp des recrues, il a été invité au camp principal, où il s’est démarqué lors d’un match hors-concours contre les Flyers de Philadelphie. En dix minutes de jeu, l’employé de soutien a obtenu une passe et huit mises en échec.

Yanick Turcotte dit qu'un simple regard peut calmer ses rivaux. (Photo TC Media – Charles Lalande)

Le 24 septembre, Turcotte a été retranché avant de tenter sa chance au sein des Sound Tigers où il s’est mis en évidence lors de deux parties préparatoires, récoltant deux mentions d’aide en plus de jeter les gants contre les durs à cuire Jack Nevins et Eric Selleck.

Pour l’instant, il ne sait pas où il commencera la campagne 2017-2018, mais chose certaine, ce sera dans les rangs professionnels. Le natif de Sainte-Brigitte-de-Laval se rappelle qu’à 16 ans, il était sur le point d’accrocher ses patins et jouer au football au Cégep Limoilou, mais sa sélection par les Remparts a changé ses plans.

«Peu de gens auraient parié qu’un jour, j’allais jouer chez les pros, concède celui qui a défendu les couleurs des Diables rouges à 245 reprises entre 2013 et 2017. J’ai hâte que la saison commence. Ça faisait un moment que j’y pensais.»

Le conférencier et auteur américain, Eric Thomas a publié un livre intitulé Average Skill Phenomenal Will. Traduction libre: habiletés moyennes, volonté phénoménale. Une citation que Yanick Turcotte applique dans sa carrière de hockeyeur. Malgré son talent limité, son éthique de travail lui permet de réaliser ses rêves l’un après l’autre.

Il a défendu les couleurs des Remparts pendant 4 saisons. (Photo TC Media – Charles Lalande)

Québec Hebdo