Sections

Important projet de développement urbain à Beauport


Publié le 14 décembre 2017

Jérémie Ernould en pleine consultation publique.

©Photo TC Media – Jean Carrier

Littoral. Plusieurs personnes étaient rassemblées à Beauport dans la journée du 5 décembre pour donner leur opinion sur le projet de développement du littoral.

L'ébauche visée par le plan directeur couvre plus de 8 km linéaires entre le domaine de Maizerets et le parc de la Chute-Montmorency. Le territoire est sectionné en trois avec le secteur Saint-Grégoire-de-Montmorency, le secteur Everell et de la cimenterie et le secteur d'Estimauville incluant la rivière Beauport.

Pour Anne-Marie Gauthier, coordonnatrice à la Commission de la capitale nationale du Québec, il faut franchir les étapes une à la fois. «Il faut nourrir la réflexion, c'est primordial et au centre du processus. On travaille avec les gens de la ville de Québec. Les consultations publiques se terminent le 15 janvier et j'invite la population à donner son avis sur notre site web.»

Il faut rappeler que le plan n'était pas assez ambitieux aux yeux du maire de Québec Régis Labeaume. Dans sa vision, il voyait une promenade et une piste cyclable comme à Samuel-De Champlain.

Appui des élus

Pour le conseiller municipal Jérémie Ernould , il faut aussi suivre le déroulement sans brûler d'étapes. «C'est encore embryonnaire, mais il est difficile d'être contre un projet qui améliore l'environnement visuel et global. On écoute les préoccupations des gens. »

Le conseiller de Québec 21, Stevens Mélançon, soulignait qu'il faut redonner les berges aux citoyens dans le secteur Montmorency. «C'est certain que le développement du littoral est connecté avec le parc Montmorency qui est sous la juridiction provinciale. Il faut aussi continuer à vouloir revitaliser le boulevard Sainte-Anne. »

Boulevard urbain

L'idée de convertir Dufferin-Montmorency en boulevard urbain semblait être accueillie de façon positive par les citoyens. Le président du conseil d'arrondissement Beauport a tenu à préciser certaines choses. « Il est trop tôt pour se prononcer sur le sujet, il faut attendre de voir comment le troisième lien va évoluer. »