Sections

Un 1er round de gagné contre son cancer

Un «Gofundme» pour sauver Marc-André 


Publié le 19 avril 2017

Marc-André Chabot en compagnie de sa femme, Mélissa, et de sa fille, Alysson.

©(Photo TC Media - Marie-Pascale Fortier)

CANCER. Vous vous souvenez de Marc-André Chabot, ce père de famille qui, âgé de 35 ans, doit se battre contre le cancer pour une quatrième fois? Il s'avère que le traitement expérimental qu'il suit présentement aux États-Unis donne des résultats auxquels personne ne pouvait s'attendre.

Je te dirais qu'on sentait l'enthousiasme du médecin quand il nous a annoncé les résultats. «Il a mis sa main dans mon dos et m'a dit que le scan est incroyable», raconte Marc-André.

Marc-André et sa femme Mélissa ont profité du traitement à New-York pour se promener à Central Park.
(Photo gracieuseté)

Effectivement, le scan leur a appris que ses métastases au foie et aux poumons ont disparu, en plus d'une petite masse cancéreuse qui avait fait son apparition à côté de la masse principale. La grande sœur, qui avait quant à elle la taille d'une aubergine, a diminué de 40%. «C'est vraiment un départ canon», s'enthousiasme-t-il. Quand la nouvelle est tombée, les émotions se bousculaient pour le couple. «Dès que je l'ai su, je n'ai pas été capable de parler, j'étais sous le choc. J'étais content mais j'étais pas capable de l'extérioriser. J'étais tellement fatigué. Mélissa est partie à pleurer, elle me serrait dans ses bras», se rappelle-t-il.

Toutefois, même si le jeu en vaut la chandelle, les jours suivant le traitement ont été particulièrement difficiles en raison des effets secondaires. Les deux premières injections ont donné des résultats inespérés, mais il en reste toujours six à recevoir. «J'ai hâte que ça finisse», a-t-il simplement laissé tomber.

Pour être bien en forme pour combattre la maladie, l'ancien pilote d'avion s'entraîne au gym plusieurs jours par semaine: «Je sais que les efforts que je mets au gym, c'est ce qui fait en sorte que je prends mieux les traitements».

Un bonheur qui ne vient pas sans coûts

Pour arriver à payer le traitement de 136 000$US et les frais de déplacement, le père de famille, qui ne peut travailler en raison de la maladie, doit se tourner vers le sociofinancement.  Sur la plateforme Gofundme, Marc-André Chabot est parvenu à amasser plus de 113 000$ sur son objectif de 200 000$. Toutefois, le financement stagne depuis un moment. 

Il en est maintenant à lancer un appel à l'aide aux députés et aux élus de Beauport qui pourraient, selon lui, apporter un soutien inestimable à sa famille. Même si la petite Alysson ne comprend pas vraiment ce qui se passe puisqu'elle a toujours connu son père malade, c'est pour elle, pour son fils et pour sa femme qu'il continue à se lever chaque jour pour «sacrer une volée au cancer».